Tout ce que vous devez savoir sur l’élevage des cailles : 15 questions fréquentes

Les cailles, des oiseaux polyvalents et fascinants

Les cailles sont des oiseaux appartenant à la famille des Phasianidés, qui compte également les faisans et les perdrix. Ces petits oiseaux terrestres sont originaires d’Asie et se sont répandus dans le monde entier.

Les cailles du Japon, en particulier, sont devenues très populaires pour leur élevage en raison de leurs qualités multiples. Elles sont appréciées pour leur chair savoureuse, leurs œufs nutritifs et leur capacité à s’adapter à divers environnements.

De plus, les cailles sont faciles à élever, nécessitant moins d’espace et de ressources que d’autres oiseaux de basse-cour, ce qui en fait un choix attrayant pour les éleveurs débutants et expérimentés.

Si vous êtes intéressé par l’élevage de cailles, vous vous posez probablement de nombreuses questions sur leur comportement, leur alimentation, leur reproduction et leur entretien.

Pour vous aider à mieux comprendre ces oiseaux fascinants, nous avons rassemblé une FAQ répondant aux 15 questions les plus fréquentes sur l’élevage des cailles.

Que vous soyez un éleveur en herbe ou un coturniculteur chevronné, nous espérons que ces réponses vous fourniront des informations précieuses pour vous lancer dans l’aventure de l’élevage des cailles.

FAQ : 15 questions fréquentes sur l’élevage des cailles

Comment nomme-t-on un éleveur de cailles ?

Réponse : Un éleveur de cailles est appelé Coturniculteur.

À quelle famille appartient la caille du Japon ?

Réponse : La caille du Japon appartient à la famille des Phasianidés, qui comprend également les faisans et les perdrix.

Comment distinguer un mâle d’une femelle ?

Réponse : La femelle possède une poitrine plus claire et tachetée de noir, et est légèrement plus grosse que le mâle. Le mâle se distingue par sa gorge plus foncée et brune (caramel).

Voir aussi :  La conservation des œufs fécondés : tout ce que vous devez savoir pour une couvaison réussie

Les cailles couvent-elles leurs œufs ?

Réponse : Très rarement. Il est préférable d’utiliser une couveuse ou une poule naine pour couver les œufs. Une poule naine peut couver jusqu’à 20 œufs.

Quelle alimentation dois-je fournir aux cailles ?

Réponse : Les cailles ont besoin d’une alimentation riche en protéines (25-30% pour la croissance et 15-20% pour l’engraissement). Une mouture fine convient, et un mélange pour dindonneaux, faisandeaux et pintadeaux peut être utilisé. Du maïs concassé, du blé, du tourteau de soja, du riz cuit et des légumes verts sont également appréciés.

Reproduction : combien de femelles pour un mâle ?

Réponse : En général, il est recommandé d’avoir trois femelles pour un mâle afin d’obtenir une bonne fécondité, mais on peut aller jusqu’à cinq ou six femelles par mâle.

Quel est l’âge de maturité chez les cailles ?

Réponse : Les mâles atteignent la maturité vers 8 semaines, tandis que les femelles la atteignent vers 6 semaines.

Comment conserver les œufs et combien de temps ?

Réponse : Les œufs doivent être placés à plat ou avec le gros bout en l’air, retournés deux fois par jour et conservés dans un endroit frais à environ 15°C. Ne les stockez pas plus de 9/10 jours avant de les mettre en couveuse.

Quelle température et hygrométrie pour une couveuse ventilée ?

Réponse : La température interne doit être comprise entre 38 et 38,5°C, avec une hygrométrie de 50 à 60%. L’humidité peut être augmentée à 75-80% durant les derniers jours. Les œufs ne doivent plus être retournés à partir du 13e ou 14e jour.

Combien de jours avant l’éclosion ?

Réponse : L’éclosion commence souvent dès le 16e jour et peut aller jusqu’au 19e jour, avec un pic d’éclosion aux 17e et 18e jours.

Voir aussi :  Autonomie alimentaire grâce aux poules : comment choisir la race idéale pour une production d'œufs et de viande ?

Faut-il chauffer les cailleteaux à la naissance ?

Réponse : Oui, maintenez une température de 38/39°C la première semaine, puis réduisez-la de 4 à 5°C par semaine jusqu’à l’âge de 3 semaines (24/25°C), voire 4 semaines en fonction de la température extérieure et du local.

Quelle température pour le local d’élevage ?

Réponse : Évitez des températures inférieures à 15°C (pour prévenir la mue) et supérieures à 35°C. Les cailles peuvent toutefois supporter des températures légèrement en dehors de cette plage, mais veillez à une bonne ventilation et à l’eau à volonté.

La mue peut-elle arrêter la ponte ?

Réponse : Oui, lorsque la température descend en dessous de 15/16°C, les cailles entrent en mue et la ponte peut ralentir ou même s’arrêter pendant environ 8 semaines.

Quels autres facteurs influencent la ponte ?

Réponse : La lumière (16 à 18 heures d’éclairage quotidien en basse saison), l’alimentation (privilégier un aliment spécial pondeuse) et le stress (transport, bruit, changement de local).

À quel âge peut-on commencer à abattre les cailles pour la consommation ?

Réponse : En général, entre 5 et 6 semaines, lorsque les cailles atteignent un poids de 200g ou plus. À 8 semaines, elles auront un poids d’au moins 250g, plumées et vidées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Se connecter

S’inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.